VOTRE KINESITHERAPEUTE DU SPORT.

SantéSport

Syndrome Rotulien : Comment Réagir ? Mes 3 Conseils Kiné

9 Minutes de lecture

Vous réalisez que cela fait un certain temps que vous ressentez des douleurs à votre genou, au niveau de votre rotule ? Surtout lorsque vous faites du sport, comme de la course.🏃 ou du vélo 🚴🏼‍♂️ ? ou bien encore, lorsque vous pliez votre genou pour monter et descendre les escaliers ? Vous pourriez être atteint du syndrome rotulien.

Le syndrome rotulien, également connu sous le nom de syndrome fémoro-patellaire, est une pathologie très fréquente du genou. Il provoque une douleur autour de la rotule. Il est souvent causé par :

  • une mauvaise position de la rotule,
  • un déséquilibre musculaire,
  • une blessure traumatique,
  • une malformation génétique.

Bon, je vous le dis tout de suite pour que vous soyez rassuré : ce n’est pas une affection grave, et elle se soigne très bien. 🙂

Je vais vous donner à travers cet article :

  • ✅ Mes conseils simples et efficaces pour soulager la douleur dans un premier temps.
  • ✅ Mais aussi pour traiter ce syndrome et retrouver une mobilité optimale. C’est parti !

LE SYNDROME ROTULIEN C’EST QUOI EXACTEMENT ? 🤔

En fait, pour comprendre ce qu’est le syndrome rotulien, il faut faire un petit point d’anatomie avant tout.

ANATOMIE DU GENOU

L’articulation du genou est composée de 3 os 🦴

  • le fémur en haut (os de la cuisse),
  • le tibia en bas (os du tibia),
  • la rotule, qui est le petit os mobile en avant du genou (patella).

Les tendons et les ligaments permettent de relier et de stabiliser ces os entre eux.

Anatomie Genou Syndrome Rotulien
Anatomie Genou Syndrome Rotulien

FONCTIONNEMENT NORMAL DU GENOU

Le genou permet principalement : 🦵

  • La flexion de la jambe (action de plier),
  • L‘extension de la jambe (action de déplier).

Lors de ces mouvements de flexion et d’extension du genou, la rotule glisse sur le fémur au niveau d’une gorge recouverte de cartilage, la trochlée. Le cartilage articulaire recouvre également les extrémités du fémur et la face intérieure de la rotule.

Ce cartilage, permet aux os de glisser les uns contre les autres. La synovie, une couche de tissu à la surface de l’articulation, contribue également au mouvement en produisant le liquide synovial, qui lubrifie le cartilage. Enfin, en dessous de la rotule, un petit coussinet de graisse sert d’amortisseur aux mouvements.

Anatomie Genou Syndrome Rotulien
Anatomie Genou Syndrome Rotulien

FONCTIONNEMENT ANORMAL DU GENOU

Le syndrome rotulien se produit lorsque l’articulation entre la rotule et le fémur s’inflammme 🔥. Cette inflammation peut s’accompagner d’une dégradation du cartilage entre le fémur et la rotule.

⚠️ Attention : ce n’est pas la dégradation du cartilage qui est douloureux. Ce sont les nerfs qui envoient un signal de douleur ⚡️ localisée autour de la rotule du genou, au niveau de l’articulation fémoro-patellaire, due à l’inflammation.

Syndrome Rotulien
Syndrome Rotulien

CAUSES ET FACTEURS DE RISQUES DU SYNDROME ROTULIEN 🤔

Les causes exactes du syndrome rotulien ne sont pas toujours claires. Cependant, il existe plusieurs facteurs qui peuvent augmenter le risque de développer ce syndrome. On retrouve, du plus fréquent au moins fréquent :

  1. 🥇 Les muscles des membres inférieurs trop faibles. 🪫
  2. 🥈 Une activité physique trop intensive et non progressive, en particulier :
    • la course à pied (en descente ++), 🏃‍♀️
    • le vélo, 🚴🏼‍♂️
    • les sports nécessitant d’être à quatre pattes sur un sol dur,
    • les activités impliquant de fortes flexions répétées du genou.
  3. 🥉 Une anomalie dans la position de la rotule : une rotule mal alignée peut causer une pression excessive sur les tissus environnants.
  4. Certains métiers qui nécessitent d’être accroupi (carreleur, jardinier, etc.). 🌳
  5. Les blessures d’origine traumatique : une simple chute ou un coup peuvent endommager les structures du genou.
  6. Une anomalie de la voute plantaire. Une voute plantaire trop creuse ou au contraire trop plate peut modifier la biomécanique du genou et entraîner des contraintes excessives sur votre genou. 🦶

📌 Dans certains cas, le syndrome rotulien est lié à une affection : la chondromalacie patellaire. Elle provoque une dégradation du cartilage articulaire.

SYMPTÔMES DU SYNDROME ROTULIEN

Les symptômes du syndrome fémoro-patellaire peuvent varier d’une personne à l’autre. Mais les signes du plus courant au moins courant, comprennent :

  1. Des douleurs lors de la flexion du genou (action de plier). Par exemple :
    • monter les escaliers,
    • rester longtemps assis,
    • s’accroupir difficilement,
    • sauter.
  2. Les douleurs sont localisées autour de la rotule, à l’avant du genou.
  3. Crépitations ou grincements : Certains patients peuvent ressentir une sensation de grincement ou d’instabilité lorsqu’ils bougent leur genou.
  4. Gonflement : Dans certains cas, le genou peut présenter un léger gonflement.

📌 À ne pas confondre avec la tendinite du genou (tendinite rotulienne), qui présente des symptômes similaires.

DIAGNOSTIC DU SYNDROME ROTULIEN 🩺

Le diagnostic du syndrome fémoro-patellaire repose souvent sur les symptômes décrits par le patient, complété par un examen physique approfondi du genou.

Votre médecin peut également vous demander d’effectuer certains mouvements pour évaluer la stabilité de la rotule et identifier d’éventuels déséquilibres musculaires. Ce qui est essentiel pour comprendre et traiter efficacement le syndrome rotulien.

📌 Dans certains cas, des examens complémentaires tels que des radiographies ou une IRM 🩻 peuvent être nécessaires pour exclure d’autres affections et confirmer le diagnostic de syndrome fémoro-patellaire. Mais cela reste tout de même assez rare.

COMMENT GUERIR DU SYNDROME ROTULIEN ? 💪

Bon, je vais vous le dire tout de suite, il n’existe pas de traitement miracle qui va guérir du jour au lendemain. Comme pour toutes les autres pathologies d’ailleurs. Le but du traitement sera d’associer plusieurs approches qui, ensemble, permettront de diminuer vos douleurs dans un premier temps, puis de soigner le syndrome rotulien en lui-même dans un second temps.

Il y a donc 2 étapes qui vous mèneront vers la guérison :

➡️ 1ère étape : C’est du court terme. On cherche à réduire la douleur en attendant que l’inflammation diminue. On traite la symptomatologie, mais ce n’est pas le traitement de fond.

➡️ 2ème étape : À moyen et long terme, vous devrez suivre une rééducation de votre genou. Elle est basée sur le renforcement des muscles. C’est le traitement de fond.

👉 1ÈRE ÉTAPE POUR GUÉRIR DU SYNDROME ROTULIEN : DIMINUER LA DOULEUR

Je vais vous donner ci-dessous toutes les techniques que j’utilise habituellement avec mes patients pour diminuer leurs douleurs. Mais si vous trouvez d’autres techniques qui vous soulagent aussi, n’hésitez pas à les appliquer.

🟢 1ère technique : Mise au repos 🛏

Mettre votre rotule au repos. Ce n’est pas une technique à proprement parler, mais conseillé pour empêcher l’aggravation des douleurs.

Comment mettre sa rotule au repos ?

⚠️ Attention, cela ne signifie pas que vous devez cesser toute activité, mais seulement diminuer ou arrêter temporairement les activités contraignantes pour la rotule. Cela comprend, pour être plus précis, toutes les activités qui nécessitent de plier le genou :

  • la position assise prolongée,
  • les accroupissements,
  • la montée et descente d’escaliers,
  • la course en descente,
  • les sports avec des sauts.

🟢 2ème technique : Application de froid et prise de Médicament

Application de froid ❄️: Mettez des glaçons dans un sac en plastique (ou prenez un sac de petits pois surgelés). Posez ce sac sur le genou pendant 15 à 20 minutes, en ayant soin d’interposer un mouchoir entre le sac et la peau pour éviter de brûler la peau.

Prise de médicament 💊: Vous pouvez utiliser des antalgiques tels que le paracétamol ou des anti-inflammatoires. Ces derniers doivent être utilisés sur le court terme, pendant quelques jours. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou pharmacien.

🟢 3ème technique : la Genouillère 🦿

C’est plus précisément la genouillère avec une fenêtre au niveau de la rotule. Elle peut être utile au début pour stabiliser la rotule et éviter tout mouvement de grande amplitude.

🟢 4ème technique : Les Étirements des muscles de la Hanche, de la Cuisse, et des Mollets. 🧘

🟢 5ème technique : Le Massage 👋

Massez les muscles de la cuisse, en particulier le quadriceps (avant de la cuisse). Vous pouvez masser chaque muscle pendant une dizaine de minutes tous les jours. Les pistolets de massage peuvent être une bonne solution.

🟢 6ème technique : L’Infiltration 💉

Parfois, une infiltration de corticoïdes dans le genou ou de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) peut vous être proposée pour passer le cap douloureux.

📌 La 1ère phase ne doit pas excéder 1 semaine grand maximum. Elle peut être poursuivie encore un moment, en même temps que la 2ème étape, mais pas de manière isolée.

👉 2ÈME ÉTAPE POUR GUÉRIR DU SYNDROME ROTULIEN : LA RÉÉDUCATION.

Il s’agira ici de restaurer le fonctionnement normal du genou.

De quoi s’agit-il exactement ?

Ce sont en fait les exercices de renforcement du genou et de la hanche. Le renforcement musculaire sera la partie centrale de votre rééducation.

Renforcement des Membres inférieurs

Ils concernent :

  • les quadriceps,
  • les ischio-jambiers,
  • les fessiers.

Ces muscles, une fois convenablement renforcés, vont permettre de stabiliser votre rotule.

Pourquoi renforcer les muscles fessiers ?

Eh bien, sachez que les fessiers sont certes plaisants à développer d’un point de vue esthétique, mais par leur localisation, ils vont avoir une importance fondamentale dans la stabilité de vos genoux.

📌 Les fessiers sont aussi très intéressants à développer en cas de lombalgie afin d’aider votre dos. Bref, vous l’avez compris, travaillez vos fessiers !

❓À quoi ressemblent les exercices de renforcement ? ❓

Ce sont des exercices tout simples, comme des squats et des fentes.

Cependant, la simplicité cache souvent la complexité. En effet, pour que votre rééducation soit efficace, il est impératif que les techniques soient parfaitement exécutées, adaptées et progressives pour chaque patient. Le kinésithérapeute saura bien vous guider dans cette étape 😉.

Combien de temps pour avoir les premiers résultats ? ❓ ⏰

Pour ressentir les premiers résultats du renforcement musculaire, comptez environ 4 semaines, à raison de 2 à 3 séances par semaine.

Renforcement des Muscles du Tronc

Un tronc fort et stable est essentiel pour maintenir une bonne posture et éviter les tensions excessives sur les genoux. Des exercices tels que le gainage dynamique aident à renforcer ces muscles.

Exercices de proprioception

La proprioception, c’est-à-dire la conscience de la position du corps dans l’espace, peut être améliorée grâce à des exercices spécifiques. Des exercices d’équilibre, tels que se tenir sur une jambe ou marcher sur une surface instable, aident à renforcer les muscles stabilisateurs du genou.

⏳ COMBIEN DE TEMPS POUR GUÉRIR D’UN SYNDROME ROTULIEN ? ⌛️

En ce qui concerne le syndrome rotulien, la durée du traitement est en général de 2 à 6 mois, à raison de 2-3 séances efficaces par semaine.

QUAND REPRENDRE LE SPORT AVEC UN SYNDROME ROTULIEN ? 🏀

Si vous êtes atteint du syndrome rotulien, il est important de savoir que le sport n’est pas nécessairement à proscrire. Mais il doit être adapté à votre situation. Il est conseillé de privilégier des activités à faible impact sur les genoux, telles que :

  • le cyclisme avec une selle haute et une résistance minimale aux pédales, 🚴🏼‍♂️
  • la natation en crawl, 🏊
  • la marche sur des surfaces plus douces. 🚶

📌 La décision de reprendre des sports plus exigeants pour les genoux devrait être discutée avec votre kinésithérapeute ou médecin pour une approbation adéquate. Mais il faudra tôt ou tard reprendre progressivement ces sports de manière à ne pas « déshabituer » le genou.

FAUT-IL ENVISAGER LA CHIRURGIE POUR UN SYNDROME ROTULIEN ? 😷

La chirurgie n’est jamais proposée en première intention dans les syndromes rotuliens. Elle n’est réservée qu’à de rares cas, lorsque la kinésithérapie est inefficace depuis plusieurs mois.

La chirurgie peut s’avérer utile s’il existe un clapet cartilagineux que l’on peut enlever. Elle se pratique sous arthroscopie avec une petite caméra à l’intérieur du genou.

Cette chirurgie est de toute façon suivie d’une rééducation longue et bien suivie si l’on veut soulager complètement les douleurs.

PREVENIR LA RÉCIDIVE DU SYNDROME ROTULIEN : MES 3 CONSEILS KINES

Une fois que vous avez récupéré d’un épisode de syndrome fémoro-patellaire, il est important de prendre des mesures pour prévenir sa récurrence. Voici mes 3 conseils :

Mon 1er Conseil Kiné ✅

Faites de la mobilité (étirement dynamique) avant toute activité physique. Assurez-vous de vous échauffer correctement et de faire des exercices de mobilité pour préparer vos muscles et vos articulations. Évitez les étirements statiques et passifs avant le sport.

2ème Conseil ✅

Maintenez un renforcement musculaire régulier (au minimum 1 fois par semaine). Ce n’est pas parce que vous avez terminé votre rééducation et que vous n’avez plus de douleur qu’il faut tout arrêter. Continuez à renforcer les muscles de vos jambes, en particulier les quadriceps, pour maintenir une bonne stabilité de la rotule.

3ème Conseil ✅

Modifiez votre technique de course. Si votre syndrome rotulien est survenu suite à la course, une technique de course plus adaptée peut réduire les contraintes sur vos genoux.

  • Évitez tout grand déplacement vertical lorsque vous courez (grande flexion de hanche).
  • Augmentez votre cadence, en courant à 170-180 foulées par minute.
  • Réduisez la longueur de vos foulées, en évitant l’attaque talon. Privilégiez l’attaque avant-pied.

LES POINTS CLÉS À RETENIR 🔑 : SYNDROME ROTULIEN, QUE FAIRE ?

  1. Le syndrome rotulien résulte généralement de l’inflammation de l’articulation entre la rotule et le fémur.
  2. Les causes principales du syndrome rotulien sont des muscles des membres inférieurs trop faibles et une activité physique intensive sans progression adéquate.
  3. Le symptôme prédominant est la douleur lors de la flexion du genou, localisée autour de la rotule.
  4. Le diagnostic du syndrome rotulien est principalement clinique.
  5. La guérison du syndrome rotulien se déroule en deux phases : réduction de la douleur initiale (repos, application de froid, prise de médicaments, etc.), suivie du traitement proprement dit (renforcement musculaire).
  6. La durée de guérison du syndrome rotulien varie généralement entre 2 et 6 mois.
  7. Il est possible de continuer la pratique sportive même avec un syndrome rotulien, en privilégiant des activités à faible impact sur les genoux.
  8. Pour minimiser le risque de récidive, suivez ces trois conseils essentiels : un échauffement approprié, un renforcement musculaire régulier et une adaptation de votre technique de course.

SOURCES SCIENTIFIQUES 📚

Articles similaires
Santé

Traitement des Blessures : Chaleur, Froid, Repos ? Que (vraiment) faire ?

8 Minutes de lecture
Dans le vaste univers des premiers soins et du traitement des blessures 🚑, l’application de froid sur une blessure est presque un…
SantéSport

Rupture du Tendon d'Achille : Quelle rééducation faire ? Mes 2 Conseils

14 Minutes de lecture
Se remettre d’une rupture du tendon d’Achille peut sembler une montagne 🏔️ à escalader, mais avec les bons outils 🛠️ et conseils,…
Santé

Œdème post-opératoire : Grave ? Que faire ? Conseil de Kiné

9 Minutes de lecture
Vous venez de subir une opération et vous constatez un œdème post-opératoire ? Vous vous interrogez sur la gravité de ce gonflement…
Ne manquez rien de mes conseils !

Rejoignez ma liste privée pour ne rien manquer de mes conseils pratiques toutes les semaines.