VOTRE KINESITHERAPEUTE DU SPORT.

Sport

Sport : Pourquoi Vous Ne Devez Pas Faire De L’EMS (électro-stimulation) ? Mon TOP 5 des Raisons

9 Minutes de lecture

Dans le monde du sport 🏈, l’EMS a fait son apparition dans les années 1980 dans le but d’améliorer les performances sportives. Mais c’est surtout ces dernières années que l’EMS a pris de l’ampleur avec l’apparition d’enseigne tel que Bodyhit, Fitwave, My Big Bang…

Imaginez, pouvoir accomplir en seulement 20 minutes ce qui nécessiterait normalement 4 heures d’effort physique grâce à l’EMS. Tel est le slogan séduisant vendu par l’une de ces enseignes. À première vue, cela semble idéal : vous pouvez atteindre vos objectifs sportifs avec un investissement de temps considérablement réduit. Elle est pas belle la vie ?

Alors, on se demande : ✅ Est-ce que cette affirmation tient vraiment la route quand on y regarde de plus près ?

Eh bien, au risque vous décevoir, pas vraiment 👎.

Le monde de la remise en forme est complexe, et une approche aussi simpliste peut parfois masquer des nuances importantes… Et je vais vous expliquer pourquoi au travers de 5 raisons.

COMMENT FONCTIONNE L’EMS ? ⚡️

Le mécanisme de l’EMS repose sur l’application d’impulsions électriques directement aux muscles par le moyen d’électrodes placées sur votre peau. Ces impulsions imitent le signal électrique naturel que le cerveau 🧠 envoie aux muscles pour induire une contraction.

EMS
EMS

L’EMS s’organise en 3 étapes :

1/ PLACEMENT DES ÉLECTRODES

Ces électrodes adhésives sont positionnées sur la peau. Généralement au niveau des muscles ciblés. Elles servent de points de contact pour la transmission des impulsions électriques.

2/ STIMULATION MUSCULAIRE

Lorsqu’un courant électrique est appliqué via les électrodes, il pénètre dans les fibres musculaires, provoquant une contraction musculaire. Cette contraction est « similaire » à celle induite par les signaux neuronaux provenant du système nerveux central.

3/ RÉPONSE MUSCULAIRE

Les muscles réagissent à ces contractions en se raccourcissant et en se relâchant de manière rythmique, simulant ainsi un exercice musculaire. L’intensité, la fréquence et la durée des impulsions sont ajustées pour cibler différents aspects de la contraction musculaire.

📌 À ne pas confondre avec le TENS qui permet un soulagement de la douleur, par exemple lors d’un lumbago.

À première vue, l’EMS semble une stratégie efficace pour gagner en force et en muscle sans fournir énormément d’effort. Cependant, si on pousse la réflexion un peu plus loin et que l’on comprend le fonctionnement du système nerveux, on se rend compte que ce n’est pas vraiment le cas… et voici pourquoi

1ER RAISON : L’EMS N’ACTIVE PAS VOTRE SYSTÈME NERVEUX CENTRAL 🧠

Le corps humain est composé de deux grands systèmes :

LE SYSTÈME NERVEUX CENTRAL (SNC)

Il est comme le chef d’orchestre du corps. Il comprend le cerveau et la moelle épinière. Le cerveau prend des décisions, pense, ressent et contrôle le mouvement. Tandis que la moelle épinière agit comme une route de communication, transmettant les messages entre le cerveau et le reste du corps.

📌 En bref, le SNC coordonne et contrôle toutes les activités du corps.

LE SYSTÈME NERVEUX PERIPHERIQUE (SNP)

Voyez le comme le réseau de communication du corps. Il se compose de nerfs qui envoient des messages entre le cerveau et la moelle épinière (SNC) et les autres parties du corps, comme les muscles et les organes.

📌 En bref, le SNP transmet les informations pour permettre au corps de bouger, de sentir et d’accomplir diverses fonctions.

Le SNC et le SNP interagissent en harmonie pour pouvoir bouger de manière consciente. Comme par exemple, lever le bras.

EMS et Système Nerveux Central, Périphérique
EMS et Système Nerveux Central, Périphérique

MAIS POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT D’ACTIVER LE SNC ? 🤔

L’EMS, malgré sa capacité à contracter les muscles, n’active pas le cerveau (SNC) par rapport aux méthodes d’entraînement classiques, comme la musculation. Les exercices traditionnels sollicitent de manière complète le système nerveux (SNC et SNP).Ce qui favorise une coordination musculaire optimale en renforçant la connexion entre le cerveau et les muscles.

À l’inverse, l’EMS se concentre uniquement sur le SNP, laissant de côté l’interaction complète avec le système nerveux central.

Ainsi, bien que l’EMS puisse stimuler les muscles, elle néglige un aspect essentiel : la sollicitation du système nerveux central, essentielle pour une performance physique globale.

Mon Conseil Kiné

Privilégiez les exercices classiques et fonctionnel, tel que des squats, des fentes ou tout simplement une activité sportive qui sollicite les muscles de manière plus fonctionnel. Ce qui améliorera :

  • votre coordination,
  • votre réactivité musculaire,
  • et, en fin de compte, les résultats obtenus grâce à l’entraînement.

2EME RAISON : L’EMS NE STIMULE PAS VOS FIBRES MUSCULAIRES PROFONDES

L’EMS aurait tendance à cibler les fibres musculaires superficielles, laissant les fibres plus profondes moins sollicitées.

Pourtant, les fibres musculaires profondes jouent un rôle important dans le développement de votre force musculaire globale. Ces fibres sont souvent recrutées lors d’activités impliquant des mouvements complexes et multifonctionnels.

En effet, les études 📊 ont montré que les fibres musculaires profondes sont moins activées par l’EMS par rapport à des méthodes d’entraînement traditionnelles. Cette sous-stimulation peut entraîner un déséquilibre dans le développement musculaire.

En comparaison, les approches traditionnelles 🏋️‍♀️, sollicitent les fibres musculaires profondes et superficielles, ce qui favorise une croissance musculaire plus complète et équilibrée. 💪

3EME RAISON : L’EMS PEUT PRESENTER UN RISQUE DE BLESSURE 🤕

Malgré sa réputation de méthode sûre, l’EMS nécessite une approche plus mesurée pour éviter des risques potentiels. En particulier lorsque son utilisation est excessive.

Lorsque l’EMS est utilisée à des niveaux d’intensité trop élevés🌡 ou avec une fréquence inappropriée, il y a un risque de sur-stimulation musculaire 🥵.

Celle-ci se produit lorsque les muscles sont sollicités de manière excessive et dépassent leur capacité normale de contraction et de relâchement. Ce qui peut entraîner des lésions musculaires et une fatigue prématurée.

COMMENT LE MUSCLE PEUT ETRE SUR-STIMULÉ ?

Lorsque l’EMS est utilisée à une intensité trop élevée, les muscles peuvent rester contractés de manière continue pendant de longues périodes. Une stimulation musculaire excessive peut causer de petites déchirures (micro-traumatismes) dans les fibres musculaires. Et, si ces petites déchirures s’accumulent de manière trop importante, on peut avoir un risque de blessure.

⚠️ Attention, comprenez que ces micro-traumatismes ne sont pas néfastes pour le muscle. Bien au contraire, ils sont nécessaires à la croissance du muscle. En effet, ils vont permettre au muscle d’augmenter en taille pour s’adapter aux demandes accrues imposées par l’entraînement. Mais c’est l’excès qui peut induire la blessure.

Mon avis kiné ✅

Je trouve que l’EMS ne donne pas une bonne perception de l’effort au sein du muscle. Par analogie, c’est comme un verre d’alcool fort associé avec une boisson plus légère. On ne la ressent pas sur le moment, mais c’est par la suite que cela peut avoir des conséquences 😉.

4EME RAISON : VOTRE CORPS VA S’ADAPTER TROP RAPIDEMENT À L’EMS

Les études ont montré que l’efficacité de l’EMS diminue avec le temps ⌛️. En effet, votre corps va avoir une capacité de s’adapter rapidement.

À QUOI EST DUE CETTE ADAPTATION ? 🤔

Il y a en fait un processus neurologique 🧠 d’adaptation. Ce processus, pour faire simple, implique des ajustements au niveau des nerfs et du cerveau, pouvant réduire la réactivité musculaire au fil du temps.

En revanche, les méthodes traditionnelles d’entraînement offrent une diversité d’exercices qui sollicitent les muscles de différentes manières. Notamment la surcharge progressive1, chose qu’il est compliqué à mettre en place avec l’EMS.

Cette surcharge progressive est essentielle pour éviter que le corps ne s’habitue trop rapidement et qu’il continue à devenir plus fort.

1Surcharge progressive : Elle consiste à augmenter progressivement la difficulté de l’entraînement, que ce soit en ajoutant du poids, en intensifiant l’exercice, ou en prolongeant la durée, afin de stimuler la croissance musculaire et la force.

EXERCICE AVEC EMS VS EXERCICE SANS EMS

Imaginons un protocole d’entraînement basé sur :

  • Des exercices de squats associés à de l’EMS.
  • Des exercices de squats avec surcharge progressive, à l’aide d’une haltère.

Quelle méthode serait la plus efficace ?

Sur 1 séance :

Si vous effectuez des squats associés à l’EMS contre des squats simples au poids du corps. Il est évident que les squats associés à l’EMS vont avoir plus d’impact au niveau du travail musculaire que des squats simples.

Mais poussons le raisonnement un peu plus loin, et regardons sur un plus long terme.

Au bout de 10 séances :

Vous allez effectuer toujours ces mêmes squats associés à l’EMS. Mais vous ne ressentirez plus le même effort que lors de la première séance. Car votre corps s’est habitué. Alors que si vous faites des squats en augmentant progressivement de semaine en semaine votre charge de travail, votre corps n’a pas le temps de s’adapter et devra continuellement fournir un effort conséquent.

C’est ainsi que le gain en force et en muscle sera efficace.

Mon Conseil Kiné ✅

Bien que l’EMS puisse être initialement efficace, la surcharge progressive est essentiel pour soutenir une stimulation musculaire constante et optimiser les résultats à long terme. Vous pouvez tout de même associer l’EMS à une surcharge progressive, par exemple à l’aide d’haltère. Mais le gain de force et de masse musculaire sera dû à la surcharge.

📌 Il est possible d’augmenter l’intensité de l’EMS, mais il faut rester dans les limites de ce qui est tolérable pour l’organisme. En effet, une intensité trop élevée pourrait entraîner des effets indésirables tels que :

  • des douleurs musculaires,
  • des contractions excessives,
  • voire des blessures.

5EME RAISON : CONTRAINTES LOGISTIQUES ET COÛTS ÉLEVÉS DE L’EMS

Une autre considération importante si vous voulez faire de l’EMS concerne la logistique et les dépenses importantes associées.

PROBLÈMES LOGISTIQUES

Les séances d’EMS requièrent souvent un équipement spécialisé et l’assistance d’un professionnel formé. Ce qui peut compliquer leur intégration dans votre routine d’entraînement quotidienne.

COÛTS ÉLEVÉS 💰

Les séances d’EMS peuvent représenter un investissement financier conséquent. Que ce soit pour l’achat d’un équipement EMS personnel ou la participation à des séances dans des centres spécialisés, les coûts peuvent s’accumuler rapidement.

Chez BodyHit, 4 séances par mois (avec un engagement de 3 mois) vous coûteront 120 euros, là où les abonnements dans les salles de fitness classiques oscillent généralement entre 25 et 35 euros par mois…

MAIS ALORS, QUAND L’UTILISER ?

L’EMS peut être utile dans les cas suivants :

  • Si vous êtes sportif récupérant d’une blessure avec perte musculaire.
  • Si vous êtes alité2 depuis un certain temps avec une perte musculaire significative.

2Alitement : C’est le fait de rester allongé sur une longue période. Généralement en raison d’une maladie, d’une convalescence ou d’une blessure.

👉 SI VOUS ÊTES UN SPORTIF EN PHASE DE RÉÉDUCATION ⛹️‍♀️

L’EMS permet un renforcement musculaire ciblé. Cela peut apporter une aide si vous êtes en phase de ré-athlétisation. En stimulant sélectivement les muscles affaiblis, elle offre une approche spécifique pour restaurer la force musculaire sans surmener d’autres parties du corps encore en phase de guérison.

📌 Il m’arrive assez souvent d’utiliser l’EMS au cabinet avec mes patients blessés lorsque leurs mouvements sont limités. Par exemple, pour stimuler le muscle quadriceps (cuisse), je leur demande, tout en étant en position allongée, d’écraser un coussin avec leur genou pour activer de manière consciente leur cuisse tout en la stimulant avec l’EMS.

Éléctro-stimulation du quadriceps

👉 SI VOUS ÊTES ALITÉ DEPUIS UN MOMENT 🛏

Si vous êtes alité(e) depuis une longue période, vous souffrez très probablement d’une perte musculaire importante. L’EMS est une solution pour minimiser la perte musculaire. En stimulant les muscles de manière contrôlée, même en l’absence d’activité physique, elle peut aider à prévenir une atrophie musculaire trop importante.

Elle est, de plus, relativement facile à utiliser pour les personnes alitées. Minimisant la nécessité de mouvements actifs.

Cependant, que cela soit pour la rééducation chez le sportif ou chez la personne alitée, il est souhaitable d’associer l’EMS à des mouvements actifs, notamment des contractions isométriques3 lorsque les mouvements sont difficiles à faire.

3Contractions isométriques : c’est lorsque les muscles travaillent sans bouger. Par exemple, lorsque vous êtes assis, vos muscles sont engagés pour maintenir la posture, mais il n’y a pas de mouvement.

ET SI ON L’UTILISE SEUL, SANS FAIRE DE MOUVEMENT ?

Vous n’obtiendrez jamais aucun gain musculaire, de force ou de tonification si vous laissez l’EMS faire le travail à votre place.

Cependant, elle peut fonctionner seul si vous avez un déconditionnement musculaire très important, afin de limiter la perte musculaire. Comme lors d’une longue période d’alitement. En effet, la moindre stimulation musculaire qu’elle soit de manière consciente ou à l’aide de l’EMS aura un effet positif.

LES POINTS CLÉS 🔑 À RETENIR : EMS ⚡️ET SPORT 🏈

  1. L’EMS utilise des impulsions électriques via des électrodes pour stimuler les muscles.
  2. Contrairement à l’activation par le SNC (cerveau) 🧠, l’EMS ne nécessite pas son intervention dans la contraction musculaire.
  3. La coordination du SNC et du SNP est souvent cruciale pour des gains musculaires significatifs, ce que l’EMS ne prend pas en compte.
  4. L’EMS ne cible pas les fibres musculaires profondes, pourtant essentielles pour le gain de force musculaire 💪.
  5. Une utilisation excessive de l’EMS peut entraîner des risques de blessures 🤕.
  6. L’efficacité de l’EMS diminue avec le temps ⌛️en raison de l’adaptation du système nerveux.
  7. La surcharge progressive 🏋️‍♀️ demeure l’un des meilleurs moyens d’obtenir des gains durables de force et de masse musculaire.
  8. L’EMS n’est pas accessible à tous en raison de son équipement spécialisé et de ses coûts élevés 💰.
  9. Elle peut être utile pour les sportifs en phase de ré-athlétisation ⛹️‍♀️ ou chez les personnes alités 🛏 depuis un certain temps.
  10. Utilisé seul, l’EMS ne permet aucun gain musculaire significatif, sauf en cas de déconditionnement musculaire important.

SOURCES SCIENTIFIQUES 📚

Articles similaires
SantéSport

Rupture du Tendon d'Achille : Quelle rééducation faire ? Mes 2 Conseils

14 Minutes de lecture
Se remettre d’une rupture du tendon d’Achille peut sembler une montagne 🏔️ à escalader, mais avec les bons outils 🛠️ et conseils,…
SantéSport

Fissure du Ménisque : Que faire ? Opération ou Pas ? Mon Avis

11 Minutes de lecture
Depuis un certain temps, vous ressentez une douleur persistante dans votre genou, ce qui suscite chez vous des préoccupations… Peut-être que vous…
SantéSport

Rupture du Ligament Croisé Antérieur : Opération ou Pas ? Mon Avis

9 Minutes de lecture
La rupture du ligament croisé antérieur (LCA) est une blessure courante qui peut toucher des individus de tous horizons, que vous soyez…
Ne manquez rien de mes conseils !

Rejoignez ma liste privée pour ne rien manquer de mes conseils pratiques toutes les semaines.