VOTRE KINESITHERAPEUTE DU SPORT.

SantéSport

Rupture du Ligament Croisé Antérieur : Opération ou Pas ? Mon Avis

9 Minutes de lecture

La rupture du ligament croisé antérieur (LCA) est une blessure courante qui peut toucher des individus de tous horizons, que vous soyez :

  • un athlète professionnel, 🤺
  • un amateur passionné de sports, 🤸🏻‍♀️
  • ou même si vous n’êtes pas spécialement actif. 🛏

En effet, on compte environ 5 ruptures du LCA pour 1 rupture du LCP (ligament croisé postérieur). La rupture de ce dernier est plus rare, mais pas impossible.

La rupture du ligament croisé antérieur survient généralement lors de mouvements brusques tels que des rotations ou des pivots du genou. Je vous expliquerai tout cela de manière plus concrète plus tard dans l’article 😉. Cette rupture peut avoir des conséquences douloureuses et affecter la stabilité de votre genou.

Si vous avez le ligament croisé antérieur rompu, vous devez surement vous poser la question suivante❓:

✅ Faut-il opter pour une intervention chirurgicale pour réparer le ligament déchiré ?

La réponse n’est pas toujours évidente et dépend de plusieurs facteurs. Je vous donnerai mon avis kiné à la fin de cet article. Mais avant de prendre une décision, il est essentiel de bien comprendre les causes, les symptômes et les options de traitement liés à la rupture du LCA. Allons-y ! 💪

C’EST QUOI LES LIGAMENTS CROISÉS DU GENOU ? 🤔

Voyez les ligaments croisés du genou comme de minuscules « cordes » essentielles à la stabilité de cette articulation. Imaginez-les comme les gardiens du genou qui évitent qu’il ne parte dans tous les sens. Ils sont au nombre de deux et permettent de relier le fémur au tibia 🦵.

LE LIGAMENT CROISÉ ANTERIEUR (LCA)

C’est le ligament situé à l’avant du genou. Il empêche le tibia de glisser vers l’avant par rapport au fémur.

Lorsque vous faites des mouvements impliquant des changements de direction, des pivots, ou même lorsque vous marchez, votre LCA est sollicité pour maintenir la cohésion entre les os de votre jambe supérieure (fémur) et inférieure (tibia).

En particulier, le LCA joue un rôle crucial dans les mouvements de pivotement. Par exemple, lorsque vous changez brusquement de direction pendant un match de football. ⚽️

LE LIGAMENT CROISÉ POSTERIEUR (LCP)

Il est situé à l’arrière du genou. Il empêche le tibia de glisser vers l’arrière par rapport au fémur. En d’autres termes, il empêche que l’os de votre jambe inférieure (tibia) ne parte trop loin vers l’arrière par rapport à l’os de votre cuisse (fémur).

Le LCP joue un rôle essentiel dans la stabilité postérieure du genou. En particulier, il intervient dans la prévention de l’hyperextension du genou. C’est à dire qu’il empêche le genou de s’étendre excessivement vers l’arrière.

Bien que les blessures du LCP soient moins fréquentes que celles du LCA, elles peuvent survenir, en particulier lors d’accidents de la circulation 🚕, de chutes ou de traumatismes violents du genou.

📌 👉 En bref, retenez que le LCA et le LCP ensemble, permettent de stabiliser votre genou dans toutes les directions.

Anatomie du Genou, Ligament croisé antérieur (LCA)
Anatomie du Genou, Ligament croisé antérieur (LCA)

LES CAUSES DE LA RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR : POURQUOI CELA ARRIVE-T-IL ? 🤔

Pour comprendre si une opération est nécessaire 😷 en cas de rupture du ligament croisé antérieur, il faut d’abord comprendre ce qui peut provoquer cette rupture. Imaginez que votre genou fonctionne comme une charnière qui doit s’articuler en douceur.

La rupture du ligament croisé antérieur survient généralement lorsque des contraintes excessives 🔆 sont exercées sur celui-ci.

Cette blessure 🤕 se produit fréquemment lors de mouvements brusques de rotation, de pivotement ou de torsion du genou. Lorsque vous pratiquez des sports qui impliquent des changements de direction rapides, comme le football ⚽️, le basketball.🏀, ou le ski ⛷, votre ligament est soumis à de fortes sollicitations.

Par exemple, imaginez un skieur 🏂 qui réalise un virage serré en descente. Dans une telle situation, la pression exercée sur le LCA peut devenir excessive, entraînant sa déchirure 💔.

Rupture du Ligament Croisé Antérieur et Ski.
Rupture du Ligament Croisé Antérieur et Ski.

La rupture du LCA peut également survenir suite à des atterrissages maladroits après un saut ou à des chutes, en particulier lorsque le genou est en hyperextension.

📌 👉 En bref, la rupture du ligament croisé antérieur survient généralement en raison de changements de direction brusques qui exercent une pression excessive sur ce ligament. C’est pourquoi les athlètes, en particulier, sont plus susceptibles de subir cette blessure en raison des exigences de leurs sports. Cependant, cela peut également arriver à toute personne exposée à des situations où le genou est soumis à des contraintes inhabituelles.

Rupture du Ligament Croisé Antérieur
Rupture du Ligament Croisé Antérieur

LES SYMPTÔMES DE LA RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR

Voici ce que vous pourriez ressentir en cas de blessure du ligament croisé antérieur :

JUSTE APRÈS LE TRAUMATISME

  • Une douleur soudaine et aiguë au genou : La douleur peut être intense et se produit généralement au moment de la blessure. Vous pourriez ressentir une sensation de brûlure 🔥 ou de déchirement dans la zone du genou où se trouve le LCA.
  • Un gonflement du genou : Le genou peut enfler rapidement après la blessure. Il est généralement causé par une accumulation de liquide dans l’articulation.

PAR LA SUITE

  • Une perte de stabilité et une sensation de faiblesse : L’une des caractéristiques les plus marquantes d’une rupture du LCA est la perte de stabilité du genou. Vous avez l’impression que votre genou « lâche » ou se dérobe sous vous. Cette instabilité peut rendre certaines activités quotidiennes difficiles.
  • Une difficulté à marcher ou à plier le genou : En raison de la douleur, du gonflement et de la perte de stabilité, il peut être difficile de marcher normalement. Beaucoup de personnes éprouvent des difficultés à plier le genou complètement, ce qui limite leur amplitude de mouvement.

📌 Notez que les symptômes peuvent varier en fonction de la gravité de la rupture :

  • Dans certains cas, la blessure peut être moins douloureuse, mais la stabilité du genou reste toujours compromise.
  • Dans d’autres cas, la douleur et l’instabilité peuvent être plus prononcées.

DIAGNOSTIC D’UNE RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR 🩺

Généralement, le diagnostic commence par une évaluation clinique. Puis, une imagerie médicale peut être nécessaire pour confirmer le diagnostic.

EXAMEN CLINIQUE D’UNE RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR 🤚

Un médecin généraliste peut facilement déceler le diagnostic de manière clinique. Il examine en détail votre genou et effectue des tests spécifiques pour évaluer la stabilité de celui-ci. Parmi ces tests, on retrouve le test de Lachman.

Le test, 🗒 consiste à saisir la cuisse au-dessus du genou et le tibia en dessous du genou, puis à effectuer un mouvement de translation vigoureux du tibia vers l’avant.

Ce n’est pas un test agréable. On a comme l’impression que notre jambe « part en avant ». Mais il est nécessaire pour établir un diagnostic. Bien sûr, ces tests sont également réalisés sur l’autre genou sain pour pouvoir comparer.

Rupture du Ligament Croisé Antérieur, Test de Lachman

EXAMEN D’IMAGERIE D’UNE RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR 🩻

Il arrive que l’examen clinique ne soit pas toujours pertinent. Cela se produit généralement dans deux situations :

1ère situation

Le médecin peut très bien détecter qu’il y a un problème au niveau de votre ligament croisé antérieur. Cependant, cela ne signifie pas nécessairement que votre ligament est rompu. Il pourrait s’agir d’une entorse1.

1Entorse : elle correspond à un étirement ou une déchirure du ligament mais sans rupture.

2ème situation

Si votre genou est trop gonflé ou douloureux, les tests cliniques ne seront pas suffisamment pertinents.

Dans ces cas, on effectuera une imagerie, plus précisément une IRM. Elle est couramment utilisée pour visualiser les tissus mous du genou, y compris le LCA, et déterminer la gravité de la blessure.

📌 Dans certains cas, une arthroscopie du genou peut être effectuée. Cela implique l’insertion d’un petit tube muni d’une caméra dans le genou pour obtenir des images directes de l’intérieur de l’articulation. Mais cela reste assez rare.

Ligament Croisé Antérieur à l'IRM
Ligament Croisé Antérieur intact à l’IRM
Ligament Croisé Antérieur Rompu à l'IRM
Ligament Croisé Antérieur Rompu à l’IRM

PREVENIR LA RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR : COMMENT FAIRE ? 🤷‍♂️

Comme je l’ai déjà expliqué, les blessures du Ligament Croisé Antérieur (LCA) sont souvent causées par des traumatismes pendant la pratique de certains sports. Pour minimiser ce risque, il est primordial de respecter deux conditions :

  • Faire du renforcement musculaire. 🏋️‍♀️
  • S’échauffer avant tout activité physique.

Vous pouvez avoir les meilleurs équipements de protection, comme par exemple des genouillères, ou avoir la meilleur technique d’exécution, sans renforcement musculaire adéquat il est très difficile d’éviter les blessures.

Mon Conseil Kiné ✅ : En dehors de votre pratique sportive, je vous conseille vivement de mettre en place un petit programme de renforcement musculaire. Ne serait-ce qu’une fois par semaine.

MAIS QUE DOIS-JE FAIRE COMME EXERCICE DE RENFORCEMENT ?

Deux grands groupes musculaires permettent de stabiliser votre genou :

  • Les muscles qui entourent votre genou : les quadriceps, les ischio-jambiers, et les mollets.
  • Les muscles plus à distance : les fessiers.

En renforçant ces groupes musculaires, vous offrez un soutien de taille à votre genou. Ils permettent de mieux répartir les forces qui traversent l’articulation du genou. Ce qui réduit le stress engendré sur ligament croisé antérieur.

Ne cherchez pas à réaliser des exercices compliqués. Par exemple, les squats, les fentes, et les élévations latérales de la jambe sont efficaces pour renforcer ces muscles.

Inutile aussi, de faire 200 séries 😵‍💫 pour chaque exercice. Visez plutôt la qualité, l’intensité, et la bonne sensation lors de vos séries.

Un programme basé sur 2 exercices est suffisant. Pour chaque exercice, visez 4 séries de 10-12 répétitions.

🕥 En 20 minutes, l’affaire est réglée ! 😉

📌 À la fin de chaque série, vous devez ressentir une grande sollicitation musculaire. À tel point que vous ne pouvez pas faire une répétition de plus. N’hésitez pas à augmenter la charge au fur et à mesure de vos séances.

RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTERIEUR : QUAND L’OPERATION EST-ELLE NÉCESSAIRE ?

Venons-en au fait. Lors d’une rupture du ligament croisé antérieur, l’opération n’est pas forcément la solution la plus adéquate à votre situation.

Il existe deux grands traitements :

  • Les séances de rééducation chez le kiné.
  • L’intervention chirurgicale.

L’opération visant à réparer un Ligament Croisé Antérieur (LCA) rompu est généralement recommandée dans les situations suivantes :

  1. Blessure grave ou instabilité sévère du genou : Lorsque la blessure au LCA est grave et entraîne une instabilité sévère du genou, la chirurgie est souvent nécessaire pour rétablir la stabilité de l’articulation.
  2. Rupture du ligament croisé antérieur combinée à d’autres blessures au genou : Si la rupture du LCA s’accompagne d’autres blessures au genou, telles que des déchirures méniscales, la chirurgie peut être recommandée pour traiter efficacement l’ensemble des problèmes.
  3. Athlètes professionnels ou personnes très actives : Les athlètes professionnels ou les individus très actifs qui souhaitent revenir à leur niveau de performance antérieur optent souvent pour la chirurgie. Elle offre une meilleure garantie de rétablissement complet et de retour aux activités sportives de haut niveau.

Le choix entre la rééducation kinésithérapique et la chirurgie va donc dépendre :

  • de la gravité de votre blessure,
  • de votre mode de vie,
  • de vos objectifs de récupération.

📌 N’oubliez pas que si vous optez pour l’opération, une rééducation sera tout de même nécessaire avant et après votre opération.

MON AVIS KINÉ : RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR ✅

Chaque cas de rupture du ligament croisé antérieur est unique. La rééducation kinésithérapique seule peut être efficace pour de nombreuses personnes. En fait, plus de la moitié des patients que je vois au cabinet avec une rupture du LCA ne subissent pas d’opération, et leurs genoux se portent à merveille 😉. Cependant, dans certains cas, la chirurgie est vraiment la meilleure option pour rétablir pleinement la stabilité et la fonction du genou.

Si vous optez pour la chirurgie, une grande implication de votre part sera nécessaire. En effet, si vous ne persévérez pas dans vos séances de rééducation post-chirurgie, votre genou ne récupérera jamais pleinement ses capacités. Il m’est arrivé d’avoir quelques patients dans ces situations, et la récupération du genou a été compliquée…

En fin de compte, la décision de subir une opération ou de suivre un traitement non chirurgical dépend de plusieurs facteurs, notamment la gravité de la blessure, votre niveau d’activité, vos objectifs de récupération, mais aussi de votre motivation.

LES POINTS CLÉS À RETENIR 🗝 : RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTERIEUR ET OPÉRATION

  1. Les ligaments croisé (LCA et LCP) permettent la stabilisation de votre genou.
  2. La rupture du Ligament Croisé Antérieur (LCA) est une blessure fréquente du genou (1/3500 personnes !).
  3. Elle peut toucher les athlètes, les passionnés de sports, ou même des individus moins actifs.
  4. La rupture du LCA survient généralement lors de mouvements brusques comme des rotations ou des pivots du genou.
  5. Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs, un gonflement et une perte de stabilité du genou (impression que le genou se dérobe).
  6. Le diagnostic est tout d’abord clinique. Une imagerie (IRM) peut être nécessaire pour confirmer la rupture.
  7. La prévention des blessures du LCA implique le renforcement musculaire et un bon échauffement.
  8. La rééducation kinésithérapique à elle seule peut suffire pour certaines personnes, tandis que d’autres peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.
  9. La décision d’opter pour une opération va dépendre de chaque cas. Il est important de prendre en compte tout les facteurs pour décider du traitement approprié.

SOURCES SCIENTIFIQUES 📚

Articles similaires
Santé

Traitement des Blessures : Chaleur, Froid, Repos ? Que (vraiment) faire ?

8 Minutes de lecture
Dans le vaste univers des premiers soins et du traitement des blessures 🚑, l’application de froid sur une blessure est presque un…
SantéSport

Rupture du Tendon d'Achille : Quelle rééducation faire ? Mes 2 Conseils

14 Minutes de lecture
Se remettre d’une rupture du tendon d’Achille peut sembler une montagne 🏔️ à escalader, mais avec les bons outils 🛠️ et conseils,…
Santé

Œdème post-opératoire : Grave ? Que faire ? Conseil de Kiné

9 Minutes de lecture
Vous venez de subir une opération et vous constatez un œdème post-opératoire ? Vous vous interrogez sur la gravité de ce gonflement…
Ne manquez rien de mes conseils !

Rejoignez ma liste privée pour ne rien manquer de mes conseils pratiques toutes les semaines.