VOTRE KINESITHERAPEUTE DU SPORT.

Santé

Fracture Bi-Malléolaire : Faut-il opérer ? Quel Temps de Guérison ?

12 Minutes de lecture

Au cours de votre vie, vous êtes susceptible de subir des blessures aux chevilles, et une fracture bi-malléolaire en est une possibilité.

  • ✅ Mais que faut-il faire dans ces cas ?
  • ✅ Faut-il opter pour une opération ou attendre que cela guérisse de lui-même ?
  • ✅ Et surtout, combien de temps cela prendra-t-il pour guérir complètement ?

Dans cet article, nous examinerons de près ce qu’est la fracture bi-malléolaire et les options de traitement qui s’offrent à vous.

Je vous montrerai les avantages 🟢 et les inconvénients 🔴 de la chirurgie 😷 par rapport à un traitement non chirurgical, ainsi que les étapes de guérison pour ce type de fracture.

Que vous soyez vous-même aux prises avec une fracture bi-malléolaire ou que vous souhaitiez simplement en savoir plus sur cette blessure courante, mon objectif est de vous fournir des informations 📖 précises et fiables pour vous aider à prendre les meilleures décisions et ainsi optimiser votre récupération 💪.

C’est une fracture que je rencontre assez souvent au cabinet. Je me dois donc de vous en parler. Je remarque que mes patients se retrouvent souvent désemparés face à ce traumatisme.

Mais si vous comprenez ce que vous avez et les possibilités qui s’offrent à vous, vous verrez que ce n’est pas si terrible que ça 😉. C’est parti !

Sommaire

Qu’est-ce qu’une fracture bi-malléolaire ? 🦴

Une fracture bi-malléolaire est une fracture complexe de la cheville qui affecte à la fois les os de la malléole interne et externe :

  • La malléole interne (fait partie du tibia) est l’os saillant à l’intérieur de la cheville.
  • La malléole externe (fait partie de la fibula) est l’os saillant à l’extérieur de la cheville.

Lorsqu’une fracture bi-malléolaire se produit, les deux os sont cassés.

Malléoles cheville
Malléoles cheville

Qui peut avoir une fracture bi-malléolaire ?

En réalité, cela peut arriver à n’importe qui. Cette fracture survient généralement suite à une torsion ou à un choc direct sur la cheville. Par exemple lors d’une simple chute ou d’un accident sportif. 🏀😟

Si vous êtes atteint de maladies osseuses comme l’ostéoporose1, votre risque de fractures bi-malléolaires peut être plus élevé.

💔 Restez vigilant et prenez soin de vos os!

1Ostéoporose : maladie des os qui les rend plus fragiles et susceptibles de se casser facilement. Cela se produit lorsque la densité osseuse diminue, ce qui rend les os moins denses et plus poreux.

Gravité de la fracture bi-malléolaire

La gravité d’une fracture bi-malléolaire dépend de la manière dont les os sont affectés :

  • Dans certains cas, il peut s’agir d’une simple fissure, où les os présentent une légère séparation.
  • À l’opposé, une fracture complète se produit lorsque les os de la malléole sont cassés de manière significative. Parfois avec un déplacement important. Cette situation peut entraîner une rupture nette des os ou une séparation marquée entre les fragments osseux.
Fracture bi-malléolaire complète
Fracture bi-malléolaire complète

Types de fractures bi-mallélolaires

Il existe différents types de fractures au niveau des malléoles.

Les types les plus courants comprennent :

  • Fracture uni-malléolaire : touche l’os de la malléole interne ou la malléole externe, cette dernière étant la plus souvent impliquée.
  • Fracture bi-malléolaire : affecte les deux os de la malléole.
  • Fracture tri-malléolaire : concerne les trois côtés de la cheville, incluant les deux malléoles et la maléole distale (partie inférieure et postérieure du tibia).

La gravité de la fracture déterminera le traitement recommandé, allant de l’immobilisation à une intervention chirurgicale pour réaligner les os fracturés (je vous parle de tout ça plus bas 😉).

Symptômes et diagnostic d’une fracture bi-malléolaire

Les signes d’une fracture bi-malléolaire peuvent varier selon la gravité, mais comprennent généralement :

  • Une forte douleur à la cheville, qui empire généralement avec le mouvement.
  • Un gonflement et bleu autour de la cheville.
  • Une difficulté à marcher ou à mettre du poids sur la cheville blessée.
  • Si la cheville semble déformée, cela peut-être une fracture déplacée.

📌 Les symptômes mentionnés peuvent indiquer une fracture à la cheville, mais ils ne fournissent pas d’indication quant à sa gravité. Une radiographie 🩻 est quasi systématiquement recommandée pour évaluer l’étendue de la blessure.

Fracture bi-malléolaire : chirurgie ou pas ? Réponse !

Vous pourriez vous attendre à une réponse brève et directe, mais la réalité est un peu plus complexe. Il est essentiel de prendre en compte tous les facteurs, tant sur le plan physique que psychologique. 🧠

En effet, lors de nos études 🎓 à l’université, nous avons appris l’importance de considérer le patient dans une sphère bio-psycho-sociale. En d’autres termes, il ne suffit pas de traiter les patients uniquement en se basant sur leurs aspects physiques mais dans sa globalité.

Bref, revenons à nos moutons 🐑 :

La décision d’opérer va dépendre de quatre principaux facteurs :

  1. Déplacement des fragments osseux 🦴: Si les os de la cheville sont déplacés de manière significative, la chirurgie peut être nécessaire pour réaligner et fixer les fragments.
  2. Instabilité articulaire2 persistante : Lorsque la fracture entraîne une instabilité articulaire persistante malgré un traitement non chirurgical, la chirurgie peut être recommandée pour restaurer la stabilité.
  3. Articulation incongruente3 : Si les surfaces articulaires ne s’alignent pas correctement, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour restaurer l’anatomie normale et minimiser le risque d’arthrose ultérieure.
  4. Facteurs liés au patient : Votre état de santé général, votre niveau d’activité, et vos préférences personnelles peuvent également influencer la décision d’opérer.

2Instabilité articulaire : c’est lorsque l’articulation n’est pas bien stable et peut donner l’impression de bouger ou de ne pas être solide. Cela arrive lorsque les structures qui soutiennent votre articulation ne fonctionnent pas comme elles le devraient (muscles, ligaments, tendons).

3Articulation incongruente : c’est lorsque les surfaces osseuses qui forment l’articulation ne s’emboîtent pas correctement.

Quelle opération pour une fracture bi-malléolaire ? 🤔

Objectif de l’opération 👊

Comme nous avons vu, l’objectif est de remettre en place les os cassés de la cheville et de les fixer avec des outils spéciaux pour une guérison correcte

Quoi comme outils ? 🔧

On utilise divers outils comme des vis, des plaques ou encore un fixateur externe pour maintenir les os en position. Parfois, on combine plusieurs de ces outils.

Vis temporaire 🔩

Dans certains cas, une petite vis temporaire est placée entre les os de la cheville pour les maintenir ensemble. On la retire plus tard lors d’une deuxième opération, généralement après 6 à 8 semaines.

📌 La plupart des outils utilisés pour fixer les os restent en place pendant quelques mois pour assurer une guérison correcte de la cheville. Si certains outils provoquent des douleurs, vous pouvez les retirer plusieurs mois après la guérison.

Fracture bi-malléolaire opération
Fracture bi-malléolaire opération

Quels sont les risques potentiels associés à l’opération pour traiter une fracture bi-malléolaire?

Si vous envisagez une opération pour une fracture bi-malléolaire, voici quelques risques que vous pourriez vouloir connaître :

  • Infection 🦠: Il y a un petit risque d’infection à l’endroit où l’opération a lieu.
  • Hématome🩸: Vous pourriez avoir une accumulation de sang près de la zone opérée.
  • Cicatrisation ⚡️: La guérison pourrait ne pas se faire aussi facilement que prévu.
  • Douleur persistante 🤕: Certaines personnes ressentent une douleur qui persiste après l’opération.
  • Raideur articulaire🦿: Il se pourrait que vous ayez du mal à bouger votre cheville comme avant.
  • Réaction à l’anesthésie 🤒: Des effets secondaires liés à l’anesthésie peuvent se produire.
  • Non-guérison 👎: Bien que rare, il existe un risque que les os ne guérissent pas correctement.

📌 Tous les risques énumérés sont rares, mais il est important de les mentionner. Si vous avez des doutes, parlez-en avec votre chirurgien 😉.

Et si on ne fait pas d’opération, comme ça se passe ?

La décision de traiter ou non une fracture bi-malléolaire sans intervention chirurgicale dépend de divers facteurs, tels que :

  • la gravité de votre fracture,
  • la stabilité des fragments osseux, 🦴
  • votre âge, 👵
  • votre santé générale, 🛡
  • vos préférences personnelles. 👁

Cependant, voici quelques autres situations où une intervention chirurgicale peut ne pas être nécessaire :

  • Fracture stable : Si votre fracture est stable et que les fragments osseux restent bien alignés sans risque de déplacement significatif, un traitement non chirurgical peut être envisagé.
  • Fracture non-déplacée : Si votre fracture est non-déplacée, ce qui signifie que les os ne sont pas déplacés de manière importante, un traitement non chirurgical peut être approprié.
  • Cas minimes : Dans les cas de fractures minimes ou de fissures légères qui ne compromettent pas la stabilité de la cheville, un traitement non chirurgical peut être préféré.
  • Immobilisation : Si l’immobilisation de la cheville à l’aide d’une attelle ou d’une botte de marche permet une guérison satisfaisante et que la stabilité de la cheville est maintenue, une intervention chirurgicale peut ne pas être nécessaire.
  • Contre-indications : Certains patients peuvent présenter des contre-indications à la chirurgie en raison de problèmes de santé préexistants, et dans ces cas, un traitement non chirurgical peut être privilégié.

Quel traitement est mis en place si vous ne vous faites pas opérer ?

Si l’opération n’est pas nécessaire, le traitement d’une fracture bi-malléolaire implique l’immobilisation de la cheville. Cela se fait avec une attelle, un plâtre ou une botte de marche.

Ces dispositifs aident à maintenir la stabilité de la fracture, favorisant ainsi le processus de guérison en empêchant les mouvements excessifs de la cheville.

Quel rééducation faire pour une fracture bi-malléolaire ? 🦶

Voici, dans les grandes lignes, à quoi vous devez vous attendre pour votre rééducation :

Période 1 – Immobilisation et réduction de l’Inflammation/douleur (Semaines 1-2) :

  • Immobilisation initiale avec attelle, botte de marche, ou plâtre. 🛏
  • Application régulière de glace ❄️ pour réduire la douleur et l’inflammation. 🔥
  • Élévation de la jambe pour diminuer le gonflement. 🦵

Période 2 – Mobilisation douce et renforcement (Semaines 3-6) :

  • Début de la rééducation chez le kiné avec de la mobilisation douce.
  • Soins de la cicatrice (si opération).
  • Exercices passifs pour prévenir la raideur articulaire.
  • Renforcement musculaire 🏋🏾‍♂️ des muscles environnants (muscles de la jambe et de la hanche).

Période 3 – Renforcement progressif (Semaines 7-12) :

  • Introduction d’exercices de renforcement pour les muscles de la cheville.🦶
  • Accent mis sur la récupération de la force et de l’endurance musculaires.

Période 4 – Stabilité et coordination (Semaines 13 et au-delà) :

  • Exercices d’équilibre et de coordination pour restaurer la stabilité de la cheville.
  • Intégration d’activités fonctionnelles dans la rééducation. 🏃
  • Progression vers des activités spécifiques au mode de vie quotidien.

📌 N’oubliez pas de suivre les conseils de votre kiné tout au long du processus. La rééducation est une étape primordiale pour une récupération complète. Prenez votre temps et soyez constant dans vos efforts. 💪

📌 Ce schéma de rééducation est également valable pour un traitement sans opération.

Combien de séances de rééducation dois-je faire ? 🔢

La rééducation chez le kiné débute généralement vers la 2e ou 3e semaine après l’opération.

Au début, soit pendant les premières semaines, il est recommandé de faire au moins 4 séances par semaine. Puis de réduire à environ 2 à 3 séances par semaine par la suite.

Voici à quoi ressemble une ordonnance pour faire de la rééducation suite à une fracture bi-malléolaire :

Ordonnance kiné fracture bi-malléolaire

⏳ Quel temps de guérison pour une fracture bi-malléolaire ? ⏳

Quand j’emploie le terme « temps de guérison », cela fait référence à la période nécessaire pour que votre fracture se consolide et que les tissus endommagés guérissent.

🕞 Pour un traitement chirurgical ou non chirurgical (par immobilisation avec botte de marche) comptez environ 6-8 semaines.

🕞 Pour un traitement non chirurgical (par immobilisation plâtrée) comptez environ 8-12 semaines.

Mais, retenez que la récupération complète, c’est à dire la restauration de votre force musculaire, votre mobilité et la reprise de vos activités normales, peut prendre plus de temps. Souvent plusieurs mois après la période de guérison initiale. (Je vous détaille tout ça plus bas pour la récupération complète ⬇️).

Quand peut-on remarcher normalement après une fracture bi-malléolaire ? 🚶

Les délais de récupération peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre, en fonction de plusieurs facteurs. Un des facteurs majeurs à prendre en compte est le type de traitement mis en place :

🦶 Si vous avez été plâtré ou opéré de la cheville : comptez 3 à 4 mois avant de pouvoir remarcher normalement.

🦶 vous n’avez pas été plâtré ou opéré de la cheville, le délai est généralement plus court, comptez 2 à 3 mois avant de pouvoir remarcher normalement.

Puis-je marcher directement après une fracture bi-malléolaire ?

Oui, dans tous les cas, si on vous a prescrit une botte de marche, vous pouvez marcher directement après la fracture. Généralement à l’aide de béquilles.

Il existe un cas où l’immobilisation peut être stricte, c’est-à-dire sans appui : si l’immobilisation est plâtrée.

Pourquoi ? On a vu plus haut que pour ce type de fracture, lorsqu’elle est déplacée, le traitement chirurgical s’impose. Cependant, il peut arriver que le chirurgien opte pour une immobilisation plâtrée sans opération même pour une fracture déplacée. Ou bien alors que le patient refuse la chirurgie. C’était le cas pour l’une de mes patientes il y a peu.

Mon Conseil Kiné

Vous pourriez penser qu’immédiatement après votre fracture, il ne faudrait pas mettre de poids sur la jambe de peur que la fracture ne se rétablisse pas, voire ne s’aggrave. Cependant, les études s’accordent à dire qu’il n’y a pas d’aggravation de la fracture.

Attention ⚠️, quand je parle d’appui, c’est avec l’aide de béquilles et d’une botte de marche. Dans le cas contraire, l’appui ne sera pas possible jusqu’à au moins la radio de contrôle pour évaluer l’état de la consolidation (aux alentours des 6 semaines). J’encourage donc mes patients à marcher le plus vite possible lorsque l’appui est autorisé afin d’optimiser la rééducation 💪.

📌 Tous les chiffres 🔢 que je viens de vous présenter sont des estimations basées sur les expériences passées que j’ai pu avoir. Ils ne sont pas une vérité absolue, mais simplement là pour vous donner un ordre d’idée. Consultez votre chirurgien et votre kiné pour avoir une réponse plus précise à votre situation 😉.

Ma cheville reste toujours gonflée est-ce normal ? 🦵

Je remarque que beaucoup de mes patients s’inquiètent 😩 lorsque leur cheville regonfle ou reste gonflée. Mais ce n’est pas un critère de gravité.

Après une fracture bi-malléolaire, le gonflement peut persister des mois après la fracture. C’est même souvent le dernier symptôme à disparaître (jusqu’à plus de 9 mois !).

📌 En revanche, si vous remarquez une augmentation très soudaine du gonflement associée à une douleur intense, une rougeur, une chaleur excessive, consultez votre médecin 🩺.

Par moment la douleur revient, est-ce normal ?

Il est tout à fait normal que la douleur puisse revenir par moments après une fracture bi-malléolaire. La douleur résiduelle peut persister pendant un certain temps pendant le processus de guérison. D’ailleurs la douleur diminue rarement de manière linéaire 📈 . C’est notamment le cas pour la lombalgie aiguë.

Il existe plein de facteurs qui peuvent influencer ces épisodes de douleur intermittente :

  • Inflammation persistante 🔥: Même lorsque la fracture guérit, il peut subsister une légère inflammation dans la région, provoquant par moments une sensation d’inconfort.
  • Stress sur la cheville🚶: Les activités quotidiennes, la marche, ou tout mouvement sollicitant la cheville peuvent provoquer une tension sur les tissus en cours de guérison, entraînant des épisodes de douleur.
  • Rééducation en cours 🏋🏾‍♂️: Les exercices visant à renforcer la cheville peuvent parfois engendrer une certaine douleur au début.

Quand puis-je reprendre le sport ? 🏀⏳

En général, la reprise du sport se fait progressivement après avoir obtenu l’autorisation de votre professionnel de la santé. Pour donner une réponse sous forme de chiffres généraux, cela pourrait être aux alentours de 4 à 7 mois après la fracture.

Puis-je télétravailler avec une fracture bi-malléolaire ? 💻

  • En général, il est largement possible de télétravailler avec une fracture bi-malléolaire, surtout si votre travail peut être effectué à distance. Vous devrez créer un environnement de travail confortable à la maison, adapté à vos besoins en matière de mobilité.
  • Consultez votre kiné pour discuter de vos capacités et obtenir des conseils pour pouvoir travailler à distance.
  • Assurez-vous également de communiquer avec votre employeur sur vos besoins et ajustements éventuels.

Les points clés 🗝 à retenir : fracture bi-malléolaire, opération ou pas ?

  1. Définition :
    • Fracture bi-malléolaire = fracture complexe de la cheville touchant les malléoles interne et externe.
  2. Qui est concerné ?
    • Peut arriver à tout le monde.
    • Risque accru avec l’ostéoporose.
  3. Gravité :
    • Va de la simple fissure à la fracture complète.
    • Impacte le traitement, de l’immobilisation à la chirurgie.
  4. Symptômes et diagnostic :
    • Douleur, gonflement, difficulté à marcher.
    • Diagnostic via radiographie.
  5. Traitement – Chirurgie ou non :
    • Décision basée sur le déplacement des os et l’instabilité articulaire.
    • Risques opératoires faibles : infection, hématome.
  6. Traitement sans chirurgie :
    • Option possible pour les fractures stables, non déplacées.
    • Utilisation d’attelles, de plâtre ou de bottes de marche.
  7. Rééducation :
    • Débute vers la 3ème semaine.
    • Elle est primordiale, que la fracture soit opérée ou non.
    • 4 séances par semaine initialement, réduites à 2-3 par la suite.
  8. Temps de guérison :
    • 6-8 semaines pour chirurgie ou traitement sans plâtre.
    • 8-12 semaines avec plâtre.
  9. Reprise de la marche :
    • 3-4 mois après chirurgie ou avec plâtre.
    • 2-3 mois sans plâtre.
  10. Douleur et gonflement persistants :
    • Gonflement normal dans le temps et les douleurs intermittentes sont principalement due à l’inflammation.
  11. Reprise du sport et télétravail :
    • Reprise après 4-7 mois, avec avis médical.
    • Télétravail possible avec ajustements.

Sources scientifiques 📚